Certum monstrat diem

 

Horloge milésienne
CERTUM MONSTRAT DIEM am

La charte milésienne

Préambule


Les Adhérents reconnaissent le calendrier milésien en tant que système de dates rendant compte du cycle des saisons, et souhaitent en faciliter l’usage et la promotion pour l’ensemble de l’humanité. Il souscrivent à la présente charte, la charte milésienne, en faveur du développement de l'usage du calendrier milésien.


Article 1        Le calendrier milésien


1.01 
L’année du calendrier milésien comprend douze mois. Ces mois sont notés  : 1m, 2m, 3m, 4m, 5m, 6m, 7m, 8m, 9m, 10m, 11m, 12m.
1.02
Les mois de rang impair, 1m, 3m etc., comprennent trente jours, notés 1 à 30. Les mois de rang pair comprennent trente et un jours, notés 1 à 31.
1.03
Le mois 12m comporte un jour intercalaire, le 31 12m, qui est supprimé les années qui ne doivent comprendre que 365 jours.
1.04
En moyenne, les mois 1m à 3m se déroulent entre le solstice d’hiver et l’équinoxe de printemps de l’hémisphère nord, les mois 4m à 6m entre l’équinoxe de printemps et le solstice d’été, les mois 7m à 9m entre le solstice d’été et l’équinoxe d’automne, les mois 10m à 12m entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver. Cette représentation n’est toutefois qu’un idéal, qui est sujet à des limites semblables à celles du midi moyen pour représenter le midi vrai, et à d’autres limites dues à la nécessité de représenter chaque trimestre et l’année entière en un nombre exact de jours.
1.05
Le calendrier milésien a vocation à représenter toute date, dans le passé et dans l’avenir. Il prend comme origine des années l’an 0 de l’ère commune des astronomes. Les années avant l’ère commune sont notées en nombres négatifs, avec une année 0 que les historiens désignent généralement « 1 avant Jésus-Christ ».
1.06
Le calendrier milésien suit les mêmes règles d’intercalation solaire que le calendrier grégorien, et les règles de conversion de base sont les suivantes :
  • L’année milésienne N commence le 21 décembre N-1 selon le calendrier grégorien ou grégorien proleptique (interpolé avant sa promulgation en 1582), quand l’année grégorienne N est commune.
  • Quand l’année N est bissextile selon les règles du calendrier grégorien, l’année milésienne N commence le 22 décembre N-1, et ce jour est précédé du jour intercalaire, 31 12m N-1 du calendrier milésien.
1.07  À titre de proposition, le calendrier milésien prévoit que tous les 32 siècles une année multiple de 400 ne soit pas bissextile, ceci afin de réduire la dérive résiduelle du calendrier grégorien. Ces années particulières délimitent des ères milésiennes. Les origines proposées sont : -4000, -800, 2400, etc.
1.08
Le calendrier milésien respecte le cycle de la semaine traditionnelle de sept jours.

Article 2        Nom des mois


2.01
Les noms latins sont intangibles : unemis, secondemis, tertemis, quartemis, quintemis, sextemis, septemis, octemis, novemis, decemis, undecemis, duodecemis.
2.02
Chaque langue vivante définit des noms de mois correspondant à son génie propre.

Article 3        Notations


3.01
Une date milésienne peut être notée par exemple 11 4m 2000, ou 2000 4m 11, ou encore 4m 11, 2000. Il est obligatoire de noter le m avec le numéro de mois pour éviter toute ambigüité.
3.02  L’année est notée sur au moins trois caractères, pour éviter toute ambigüité.
3.03
D’autres notations pourront être normalisées dans l’esprit des normes existantes pour les échanges d’information de dates. Ces nouvelles notations doivent proscrire toute ambigüité avec les notations existantes.
3.04
Dans un texte littéraire, la notation avec le nom du mois en toutes lettres est possible et souhaitable.

Article 4        Adhérent

Est Adhérent toute personne reconnaissant le calendrier milésien décrit aux articles 1 à 3 et envisageant de l’utiliser, même de manière passive (par exemple, réception d’information pédagogique ou scientifique utilisant le calendrier milésien). L’intention d’une telle personne vaut adhésion. Un Adhérent est un Milésien ou une Milésienne.


Article 5        Revendication du libre d’usage


Les Adhérents entendent lever toute contrainte en lien avec le droit d’auteur ou la propriété intellectuelle relativement à l’usage du calendrier milésien dans des conditions analogues aux calendriers traditionnels.


C’est pourquoi les Adhérents déclarent contraire à leurs intérêts et à l’intérêt général :

5.01
les restrictions ou conditions qui seraient posées à l’usage des mots et notations constituant les usages du calendrier,
5.02
l’usage de la désignation « calendrier milésien » ou de toute désignation apparentée (comme « année milésienne ») en opposition à ce qui est défini à l’‎Article 1.
           

Il est toutefois précisé que les Adhérents reconnaissent que le « calendrier milésien » peut aussi désigner le calendrier luni-solaire qu’utilisait la ville antique de Milet.


Article 6        Revendication du libre accès aux méthodes, schémas et algorithmes


Les Adhérents étendent leur revendication de l’‎Article 5 aux méthodes, schémas et algorithmes intimement liés à l’usage des calendriers, notamment :

  • les méthodes de calcul mental ou par machine relatives aux calculs de dates, d’événements, de durées, transposables à partir de méthodes du domaine public utilisées avec les calendriers classiques,
  • les schémas représentant le cycle des saisons, l’écoulement des mois, les décalages entres cycles, dès lors que l’on peut les apparenter à des schémas connus avec les calendriers classiques,
  • les algorithmes permettant les conversions, les calculs de dates, de durées, l’anticipation d’événements, toutes opérations relevant de l’usage normal du calendrier, y compris en vue de fabriquer et de commercialiser des outils de représentation ou de mesure.

Il est toutefois précisé que cette revendication ne fait obstacle ni au droit d’auteur, ni au droit sur les modèles et plus largement au droit sur la création originale, ni à la propriété intellectuelle par exemple sur les mécanismes d’horlogerie.


Article 7       Promotion


Chaque Adhérent agit librement en vue de faire connaître le calendrier milésien et en développer les usages.


Article 8       Organismes promoteurs


Des Adhérents peuvent se constituer en organismes promoteurs. Un organisme promoteur est une personne morale qui promeut ou développe l'usage du calendrier milésien pour un ou plusieurs domaines d'activité et sur une aire géographique. Les personnes privées constituant le gouvernement de l'organisme promoteur adhèrent explicitement à la présente charte et veillent à son application.


Version 2.1 – 27 secondème 2017, révision le 12 quartème 2018.

 
D'accord, pas d'accord ? Réagissez !
Si vous ne voyez pas les liens Facebook, autorisez (au moins provisoirement) le pistage.

Vous trouvez cela utile ? Faites-le faire savoir !