Un calendrier rationnel
pour mieux comprendre les saisons

Le calendrier milésien


Le calendrier milésien représente le cycle des saisons aussi simplement que nos cadrans d'horloge représentent le cycle du jour. Les solstices et équinoxes coïncident avec des débuts de mois. Les durées de mois sont régulièrement alternées : les mois impairs ont 30 jours, les mois pairs en ont 31.

Le jour intercalaire des années de 366 jours est le dernier jour de l'année, 31e jour du 12e mois.

Les mois ont pour noms des néologismes formés avec leurs numéros d'ordre et la lettre "m". Ce procédé peut être utilisé dans toutes les langues.

Les saisons moyennes ou "conventionnelles" du calendrier milésien comptent 91 ou 92 jours. Les saisons "vraies" ont une durée variant de 88 à 95 jours environ. Les saisons conventionnelles suffisent en pratique aux activités humaines. Cette approximation est la même que celle du "midi moyen": quand l'horloge de l'observatoire de Greenwich indique midi, le véritable milieu du jour peut avoir lieu 20 mn plus tôt ou plus tard selon la période de l'année. Il est plus pratique pour les hommes de définir une unité de temps ayant toujours la même durée.

Grâce à la régularité de durée de mois et à la synchronisation avec les saisons, le calendrier milésien permet d'évaluer la durée des jours, de calculer de tête le jour de semaine et même la phase de la lune à n'importe quelle date de l'année. Il permet aussi de trouver les dates symétriques d'une même année, celles ayant la même durée du jour ou la même vitesse de croissance de cette durée.

Enfin, parce que ce calendrier n'a pas subi le recalage de la réforme grégorienne (effacement soudain de 10 jours en cours d'année, à partir de 1582 et à des moments différents selon les pays), il permet de formuler les dates historiques dans un référentiel précis et constant à travers les siècles. Par exemple, c'est une erreur de dire le 23 avril 2016 que Shakespeare est décédé il y a exactement 400 ans, comme expliqué ici.

Le nom de ce calendrier lui est attribué en mémoire de la cité antique de Milet, berceau des philosophes présocratiques et notamment du mathématicien et astronome Thalès, le premier à avoir pris conscience qu'il fallait tous les quatre ans ajouter un jour intercalaire aux 365 jours de l'année solaire pour la maintenir conforme au cycle des saisons. Thalès avait la réputation de connaître en profondeur les mouvements des astres: selon Hérodote, il aurait prédit l'éclipse de la bataille du fleuve Halys qui a eu lieu le 1er sextème -584 (585 av. J.-C.).

En savoir plus sur le calendrier milésien


Cette présentation Microsoft Sway vous permet de parcourir rapidement le calendrier milésien. Le présent site vous donne accès aux explications détaillées, aux exemples d'usages, à l'actualité et aux ressources à télécharger. Un blog et une page Facebook vous permettent de réagir.


Voulez-vous utiliser et promouvoir le calendrier milésien ?

Nous pensons que le calendrier milésien peut aider dès aujourd'hui:

    • pour étudier tout phénomène lié au cycle des saisons, qu'ils soit climatique, géologique, biologique, ou socio-économique, même historique, grâce à la régularité des mois et leur synchronisation avec les événements tropiques,
    • pour dater précisément tout événement historique de manière non ambiguë,

    • dans un cadre pédagogique, pour décrire les saisons et les phénomènes liés.


Des exemples sont présentés sur ce site, ainsi que de premiers outils en vue de ces usages. Ces ressources sont sous licence CC BY 3.0 FR. Mais d'autres produits sont concernés: agendas, horloges, convertisseurs, cadrans solaires etc.


Nous appelons tous ceux qui croient à l'utilité de ce concept à les utiliser, à en témoigner, à en faire part, à créer des produits et services pour en faciliter la diffusion et en développer l'usage.


Pour participer: AgirAgir.