Exemple des années milésiennes 2015 et 2016

Premier semestre 2015 avec les mois milésiens

 

L'année milésienne commence au solstice d'hiver moyen, quelques jours avant l'année correspondante  du calendrier grégorien.

Ainsi le 1er unème 2015 (1 1m 2015) est le 21 décembre 2014 (21/12/2014).

Les mois ont alternativement 30 jours (mois impairs) et 31 jours (mois pairs). Ainsi les bimestres ont 61 jours, les trimestres 91 ou 92 jours.

Les saisons milésiennes sont calées sur des groupes de 3 mois entiers. Les saisons vraies, comme le jour vrai et pour des raisons semblables, n'ont pas des durées égales ni régulières, mais depuis 5000 ans les solstices et équinoxes ne s'éloignent jamais de plus de 4 jours du 1er 1m, 1er 4m, 1er 7m et 1er 10m à 0h.

Deuxième semestre 2015 avec les mois milésiens

Les années milésiennes dites bissextiles sont les mêmes que celles du calendrier grégorien. Ce sont les années multiples de 4, sauf les années multiples de 100 qui ne sont pas multiples de 400. A titre d'exemples:

  • 2016 est bissextile,
  • 1700, 1800, 1900 ne sont pas bissextiles,
  • 1600 et 2000 sont bissextiles.

Une année milésienne bissextile commence le 22 décembre au lieu du 21. Le jour intercalaire est ajouté à la fin de l'année milésienne précédente, qui est dite abondante ou longue. Le dernier mois, douzème (12m), a alors 31 jours. C'est le cas en 2015 qui est abondante parce qu'elle précède 2016, bissextile.

Les années non abondantes sont dites caves; ces années-là, le mois de douzème, bien que pair, n'a que 30 jours.

Par ailleurs, les années non bissextiles sont dites communes ou ordinaires. Une année commune peut être abondante, et une année cave peut être bissextile. Une année abondante est toujours commune et une année bissextile est toujours cave. Est abondante, et n'est abondante que dans ce cas, toute année précédant immédiatement une année bissextile.


Premier semestre 2016 avec les mois milésiens


Le 1er unème de l'année milésienne 2016, bissextile, correspond au 22 décembre au lieu du 21 les autres années. La correspondance entre dates milésiennes et grégorienne est ainsi décalée d'un jour du 1er unème (22 décembre) au 9 tertème (29 février) inclus. Ce décalage se produit pendant les 71 premiers jours des hivers bissextiles, hivers dont le mois de février compte 29 jours.

Chaque date milésienne du 10 tertème à la fin de l'année correspond à une seule date grégorienne et réciproquement.

On notera en particulier que le 21 mars, date pivot pour le calcul de la date de Pâques, correspond toujours au 30 tertème.

Les numéros de semaine indiqués ici sont ceux de la norme ISO. On peut définir le calendrier des semaines ISO en référence au calendrier milésien.


Deuxième semestre 2016 avec les mois milésiens

L'année milésienne 2016 est bissextile et cave, c'est-à-dire qu'elle ne dure que 365 jours. Il n'y a donc pas de 31 douzème, contrairement à l'année 2015. Le premier jour de l'année milésienne 2016 est un 22 décembre, et son dernier jour est un 20 décembre. En effet l'année grégorienne 2016, bissextile, comprend un jour de plus, le 29 février.

En somme, les années bissextiles portent le même numéro en calendrier grégorien et en calendrier milésien. Elles sont déterminées par même règle, la règle grégorienne, qui s'applique à toutes les époques pour le calendrier milésien, non pas seulement après 1582. Toutefois, le jour intercalaire du calendrier grégorien, le 29 février, se trouve dans l'année bissextile. Dans le calendrier milésien, ce jour intercalaire, le 31 douzème, tombe juste avant l'année bissextile.



Notation rétrograde, notation relative


Les années milésiennes après Jésus-Christ sont désignées par un nombre, de la même manière que les années du calendrier grégorien. Pour éviter les confusions avec le quantième de mois et avec la notation abrégée de l'année du siècle courant, dans toute expression de date milésienne il est recommandé de noter l'année sur au moins trois chiffres, commençant si nécessaire par 0 pour les années du premier siècle.

Les historiens ont l'habitude de désigner les années qui précèdent l'an 1 selon une notation que nous appellerons rétrograde. Selon cette notation, l'année précédent l'an 1 après J.-C. est l'an 1 avant J.-C. On remonte les années à rebours, d'où l'adjectif rétrograde, sans connotation péjorative.

Les astronomes, qui ont besoin de faire des calculs, et certains peuples comme les Indiens, inventeurs du zéro, préfèrent la notation relative, qui utilise les nombre relatifs dont le nombre zéro. Selon cette notation, l'an 0 précède l'an 1, l'an -1 correspond à 2 av. J.-C. etc. Le calendrier milésien utilise exclusivement la notation relative.

 


Vous trouvez cela utile ? Faites-le faire savoir !


Via les boutons Facebook ci-dessous, vous pouvez indiquer que vous appréciez le présent site, sans que nous n'ayons accès à  votre identité ni à  vos données personnelles (contrairement à  notre page Facebook). Toutefois Facebook est susceptible de traiter votre appréciation selon sa propre politique. Si les boutons Facebook n'apparaissent pas sous cette ligne, vous les ferez apparaître en autorisant le pistage.